Retour
Publié le 17/04/2019 - court-métrage

Du 17 au 23 avril 2019

Travelogue Tel Aviv et Allez hop !deux courts-métrages à découvrir dans vos cinémas du 17 au 23 avril 2019.

 

  • Travelogue Tel Aviv devant les séances de M et Le Vent de la liberté

    Un jeune étudiant en art part de la Suisse pour six mois à Tel Aviv. À travers le dessin, il va apprendre à connaître et à analyser ce nouvel environnement tout comme lui-même.

On ne le sait pas toujours, mais Tel Aviv est l’une des métropoles les plus animées des côtes de la Méditerranée, en “ville qui ne dort jamais” selon l’un de ses surnoms. Le film d’animation qu’y a réalisé le jeune Suisse Samuel Patthey dans le cadre d’un séjour de six mois en rend compte, de façon très dynamique et en faisant se succéder des séquences contrastées, entre l’effervescence des nuits de fêtes, une présence militaire propre à tout le contexte du Proche-Orient et une cohabitation de populations très différentes, entre religieux orthodoxes, touristes en goguettes ou jeunesse dorée locale.

L’observation est parfois cocasse, l’essentiel résidant toujours dans le détail, comme chez Tati, en version triviale lorsque deux cabots se croisant dans la rue se reniflent le derrière, en drôle de métaphore des rapports de communautés parfois potentiellement tendus. Mixant les techniques graphiques, il conserve un trait acéré, l’encre de plume zébrant parfois le papier, et le mode du carnet de voyage est assumé, sa pliure centrale étant volontiers conservée à l’écran. Concocté entre les murs de la Hochschule de Lucerne, en Suisse germanophone, Travelogue Tel Aviv a obtenu en 2018 le Prix de L’Extra Court au Poitiers Films Festival et le Valois René-Laloux au Festival du film francophone d’Angoulême.

Scénario Samuel Patthey Musique Julien Gobet, Patrick Overney Production Hochschue Luzern – Design & Kunst
L’Extra Court

 


  • Allez hop ! devant les séances de Raoul Taburin a un secret, L’Homme à la moto et L’Homme qui a surpris tout le monde

    Une jeune femme monte sur un plongeoir. En se rapprochant du bord, elle se met à hésiter. Plus elle attend, plus la peur monte en elle. Dans sa tête, défile toute une série d’excuses pour éviter de se lancer. Jusqu’à ce que…

La ligne claire est un grand classique de la bande dessinée franco-belge et Juliette Baily, ancienne de l’ENSAD, en perpétue brillamment la tradition. Avec Allez hop !, elle trousse une comédie existentielle savoureuse, que la voix de la jeune comédienne wallonne Christelle Cornil rend immédiatement proche et touchante. Les hésitations de sa baigneuse, ainsi que toutes les “bonnes” raisons qu’elle se trouve pour ne pas se lancer à l’instant “t”, prennent vite une tournure universelle et livrent une métaphore de l’action et du choix individuel dans la vie quotidienne en général.

La portée de la fable prend d’autant plus d’ampleur que le dessin se résume au personnage central et à son plongeoir, vus de côté – on ne distinguera même pas la l’horizontalité de la ligne de flottaison lorsque la jeune femme aura enfin plongé, comme si l’air et l’eau n’avaient plus aucune frontière. Tout réside dans la suggestion, la bande sonore participant à l’immersion du regard dans cet exercice court qui vaut beaucoup plus qu’une simple figure de (très joli) style.

Scénario Juliette Baily Musique Falter Bramnk Interprétation Christelle Cornil Production La Boîte… Productions, Les Films du Nord
L’Extra Court