Retour
Publié le 25/09/2019 - court-métrage

Du 25 sep. au 1er oct. 2019

Samsung Galaxy et Un cinéma dans la ville, deux courts-métrages à découvrir dans vos cinémas du 25 septembre au 1er octobre 2019.

 

  • Samsung Galaxy devant les séances de Ceux qui travaillent

    Samsung est le premier groupe sud-coréen, il représente un cinquième du PIB. Par le biais de ses soixante-dix-neuf filiales, Samsung est présent dans toutes les étapes de la vie des Coréens. Un récit photographique narré par une travailleuse Samsung fictive.

Photographe et ancien élève de l’école Louis-Lumière, Romain Champalaune a effectué plusieurs reportages en Corée du Sud, notamment pour le journal Le Monde. Sur cette base, il a imaginé un film photographique illustrant le témoignage d’une employée (fictionnelle) de la grande firme Samsung, omniprésente et marquant la vie de celles et ceux qui travaillent pour elle quasiment de la naissance à la mort, en passant par tous les moments importants de leur existence.

La correspondance du récit de la voix-off et des clichés pris par le réalisateur-photographe construit un récit dont le point de vue se fait bientôt plus critique tandis qu’on évoque, dans une rupture assez brutale de la narration, l’envers de la médaille, le côté obscur de la toute-puissante multinationale, qui ne tolère aucun syndicat, abandonne ses ouvriers malades ou licencie les perturbateurs supposés. L’ambivalence du regard des Coréens sur ce qui constitue malgré tout pour eux une fierté nationale est parfaitement traduite et c’est à la fois un objet politique nuancé et une proposition plastique toute personnelle qui émergent, en quelques minutes seulement.

Scénario Romain Champalaune
L’Extra Court

 


  • Un cinéma dans la ville devant les séances de Downton Abbey et Nous le peuple

    Une journée dans la vie du cinéma le Trianon à Romainville. Nous découvrons son histoire, ceux qui y travaillent, les liens avec son territoire.

Ce documentaire est né de l’impulsion de la société de production francilienne LaToileBlanche et de la collection Filmer la ville, créées par Audrey Lespinasse et Sami Lorentz. Avec le désir selon leurs mots de “reconstruire, à bras le corps, le récit de territoires trop souvent déclassés”, en mettant en valeur le patrimoine des quartiers populaires. Le catalogue compte plus de soixante films, qui ont permis la participation d’habitants, de spécialistes ou de jeunes.
Monteur de nombreux opus de la collection, Jérémy Leroux a aussi réalisé pour LaToileBlanche Chanel et moi, plongée dans les nouveaux ateliers de couture de Jean-Luc François à Pantin, et Une ferme à Saint-Denis, sur les pas du dernier agriculteur de la ville. Il s’est cette fois tourné vers la salle classée Art et Essai du Trianon, basée à Romainville, ville du département de la Seine-Saint-Denis, et limitrophe de Montreuil, Bagnolet, Noisy-le-Sec, Pantin et Les Lilas. Un cinéma qui repose sur une architecture de style Art déco lui ayant valu d’intégrer la liste des Monuments historiques de France en 1997, et qui connu ses premières projections dès 1910, même si son ouverture officielle date de 1929.
Et les lieux ont servi de décor au programme télévisé “culte” dédié à l’Âge d’or du cinéma américain : La dernière séance, animée entre 1982 et 1998 par Eddy Mitchell.

Production LaToileBlanche
L’Extra Court