Retour
Publié le 05/06/2019 - court-métrage

Du 5 au 11 juin 2019

InLove et Pocket Moneydeux courts-métrages à découvrir dans vos cinémas du 5 au 11 juin 2019.

 

  • InLove devant les séances de L’Autre Continent

    Au cours d’une patrouille dans un pays du Moyen-Orient, une escouade d’une armée occidentale fait une halte dans le village d’Iqmarba…

Les rencontres amoureuses sur la Toile sont naturellement devenues un motif fréquent au cinéma, à l’image de la place qu’elles occupent au sein des sociétés post-modernes. Mais l’utilisation de Tinder ou d’autres applications galantes évoque presque obligatoirement un milieu urbain et une certaine jeunesse branchée. Aussi les frères Lopez, Alexis et Jérémie, ont-ils voulu contourner cette évidence, presque un cliché, en déplaçant cette recherche du ou de la partenaire idéal(e) en un lieu géographique et à l’intérieur d’une situation tous deux absolument inattendus, sinon incongrus.

Loin des rues et des bars de Paris, les jeunes gens consultant dans InLove les profils des célibataires des environs se trouvent dans une campagne reculée d’un pays en guerre, au Moyen-Orient. L’un est un militaire engagé au sein d’une force armée occidentale, l’autre une villageoise rêveuse dissimulée sous un voile intégral. Et chacun “flashe” sur l’autre, dans un contexte hostile et peu propice à roucouler – ce qu’il convient de ne pas “spoiler”, car le ton de comédie lumineuse se fera d’un coup plus grinçant. Parfaitement autodidacte, le fraternel tandem de réalisateurs a pu mettre le pied à l’étrier grâce à un documentaire réalisé dans le cadre d’un appel à concours et InLove est leur première réalisation de fiction, qui leur a valu de nombreuses sélections en festivals, notamment à l’étranger (avec un prix au Festival du film français d’Helvétie à Bienne).

Scénario Jérémie Lopez, Alexis Lopez Musique Jérémie Lopez, Alexis LopezInterprétation Thomas Rodriguez, Donia Amjadi, Louis Valentin, Ilham Bakal, Olivier di Giovani
L’Extra Court

 


  • Pocket Money devant les séances de Piranhas

    Deux adolescents, Charlie et Izzy, rentrent du Lycée, mais une fusillade a lieu dans la rue. Charlie et Izzy se retrouvent alors confrontés au tireur.

S’inscrivant dans des codes identifiés du thriller, Pocket Money entraîne vers un environnement dépaysant, en l’occurrence une banlieue d’une ville australienne dont la tranquillité est perturbée par des règlements de comptes entre gangs rivaux. Deux lycéens y sont mêlés malgré eux et un suspense est initié dès lors que le tueur croisé glisse son arme dans le cartable de l’adolescent de retour chez lui. Ce dernier risque gros et met le doigt dans un engrenage qui filera vers un dénouement plutôt imprévu, alors que le film est passé de la lumineuse atmosphère d’une fin de journée ensoleillée à la pénombre d’une nuit livrée aux bandes de malfrats.

La mise en scène, maîtrisée et nerveuse, boucle en moins de dix minutes une histoire initiatique impeccablement interprétée, même si l’acteur principal semble avoir dépassé assez largement l’âge de son personnage. L’“argent de poche” prend une toute autre signification que dans le chef-d’œuvre du même titre de Truffaut, mais ne signifie pas pour autant un quelconque basculement vers le côté obscur, gardant une salvatrice note d’espoir…

Scénario Matt Durrant Musique Eliott Falzon Interprétation Majdi Slaibi, Taha Saleh, Sonya Shaiko, Tiana Damien, Bill Kalaoun Production Origine Films
L’Extra Court